« Carte postale » de Schoelcher à la Martinique

La ville de Schœlcher, à la Martinique, est non seulement la cité de celui qui a, plus officiellement qu’officieusement, définitivement aboli l’esclavage en France et dans son empire, c’était un certain 27 avril 1848.

Le patronyme de Victor Schœlcher est certes alsacien mais lui ne l’est pas. C’est son père, Marc Schœlcher, fabricant de porcelaine, qui était né dans le Haut-Rhin à Fessenheim. Le village paisible, à cette Belle Epoque là, n’hébergeait pas encore de centrale nucléaire.

Si la Martinique est loin de l’Alsace, la bonne ville antillaise de Schœlcher possède bien une rue « Fessenheim » en hommage au paternel du père de l’abolition de l’esclavage.

Schœlcher-martinique-croiseeroutes-6

On voit que sous les tropiques et dans cette ville de Schœlcher, la sécurité n’est pas une affaire de Mickey et de Donald. Ils semblent trôner sur la mairie pour veiller au bon grain du confort des citoyens : mais avec Donald comme porte-parole de la sûreté et une rue Fessenheim à deux pas, il n’est pas évident que la sécurité du site soit assurée à long terme !

Schœlcher-martinique-croiseeroutes-5

Schœlcher-martinique-croiseeroutes

Pour l’heure la statue de Victor Schœlcher reste bien debout. L’oeuvre contemporaine et officielle voisine joliment avec une fresque moins officielle comme pour montrer qu’on n’est jamais à l’abri de la colère d’un peuple insoumis comme de celle de la nature délirante ou de la technologie non maîtrisée…

Schœlcher-martinique-croiseeroutes-7

F.M.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s