Archives du mot-clé étonnants voyageurs

Alvaro Mutis, la dernière escale

« Quand soudain au milieu de la vie survient un mot jamais encore prononcé, une grande houle nous ouvre ses bras et commence alors le long voyage dans la magie nouvelle,

qui s’élève comme un cri dans un immense hangar abandonné, aux murs couverts de mousse,
parmi la rouille des créatures oubliées, habitantes d’un monde en ruine, un mot suffit,

un mot et voici que débute la danse lente qui nous emporte dans l’épaisse poussière des villes » […]

Extrait du poème Un mot paru dans Les éléments du désastre d’Alvaro Mutis aux éditions Grasset.

Ecrivain et voyageur, Alvaro Mutis le fut. Poète il est.
Saluer ici la mémoire de cet immense poète et romancier colombien. Maqroll el Gaviero, doit se sentir bien seul. Que voit le gabier désormais à l’horizon ?
Alvaro Mutis a ce 22 septembre 2013 entamé sa dernière escale…

Article de El Espectador, journal colombien – traduit par Le Courrier international :
« Le grand écrivain colombien est mort le 22 septembre à Mexico. Romancier, poète et essayiste, Alvaro Mutis (né en 1923) était considéré comme un des meilleurs écrivains latino-américains contemporains. Il vivait depuis cinquante ans dans la capitale mexicaine, à l’instar de son contemporain, ami et Prix Nobel de littérature 1982 Gabriel García Márquez.
« Dévoreur de livres, il n’avait pas passé le bac, parce que, disait-il, il avait tant à lire et ne pouvait pas perdre de temps en étudiant », affirme le quotidien colombien. On lui doit le personnage de Maqroll, aventurier et marin qui hante la plupart de ses romans. Il avait obtenu le prix Cervantès 2001 et, entre bien d’autres récompenses littéraires internationales, le prix Médicis étranger 1989 pour La Neige de l’amiral (Grasset).

Ses romans sont disponibles en poche aux éditions Grasset. Les premiers romans avaient été publiés en France par Sylvie Messinger.

« Les éléments du désastre », un recueil de poème. Le seul traduit en français.
Alvaro Mutis est, avant tout, célèbre dans le monde hispanique pour sa poésie. Sont rassemblés ici les poèmes écrits entre 1947 et 1985 où l’on voit se constituer peu à peu le personnage qui, plus tard, hantera ses romans : Maqroll le Gabier, ce double de lui-même, celui qui va jusqu’au bout des choses en encaissant toutes les souffrances et toutes les dérisions.

« Un bel morir tutta una vita onora , disait Pétrarque. La vie, la mort, la dérision, la beauté : voilà bien les vraies compagnes de Maqroll, double rêvé du grand poète colombien. Si l’aventure est la matière même des romans d’Alvaro Mutis, elle y reste toujours un piège dans lequel l’homme tombe de façon ironique…  » Jean-Didier Wagneur, Libération. Éditions LGF – Le Livre de poche. (A propos du roman « Un bel morir » d’Alvaro Mutis).

Lire aussi la page consacrée à Alvaro Mutis sur le site Ecrivains-voyageurs

En prime, une rencontre mémorable : Alvaro Mutis et Hugo Pratt | Maqroll le gabier et Corto Maltese. Festival Étonnants Voyageurs 1994. Café littéraire animé par Maëtte Chantrel et Christian Rolland.

Publicités

Festival Etonnants Voyageurs 2013 | Saint-Malo

Trois jours en mode turbo, comme d’habitude. Intenses et riches en découvertes. Passées en un coup de vent. Frisquet cette année 🙂

Velibor Čolić, écrivain, et Nick Barley, directeur Edinburgh International Book Festival | Saint-Malo,
Dimanche 19 mai 2013 (photo : alain walther)

Velibor Čolić, écrivain, et Nick Barley, directeur Edinburgh International Book Festival | Saint-Malo,
Dimanche 19 mai 2013 (photo : alain walther)

« Croire en la littérature ! »

Un des moments forts du festival Etonnants Voyageurs 2013. Dimanche 20 mai 2013 au Palais du Grand Large à Saint-Malo. Dans le cadre de « l’Edinburgh world writers conference 2012/2013 » / Année mondiale de la littérature.

« Vous pouvez tuer toutes les hirondelles, vous n’empêcherez pas le Printemps d’arriver »

Velibor Čolić – extrait de « Le chant des guerriers – La littérature nationale », sa contribution pour le débat « Y a-t-il une littérature nationale ? »

Lire le texte en anglais (en attendant la traduction française) 

La croisée des routes au festival Etonnants Voyageurs, du 18 au 20 mai 2013 à Saint-Malo

EV-2013-150x105.indd

La croisée des routes monte son campement à Saint-Malo, du 18 au 20 mai 2013. Entre les remparts en granit et le grand large.

www.etonnants-voyageurs.com

www.croiseedesroutes.com